Les différents types de permis de conduire scooter 3 roues

Le groupe italien Piaggio a lancé à la fin de l’an 2008, deux versions de son scooter 3 roues (400 et 250 cm3). Ces dernières sont habilement adaptées à la réglementation en vigueur. Ce qui a permis aux automobilistes français de piloter avec un seul permis auto, deux engins de plus de 125 cm3. Découvrez à travers ce mini guide, les différents permis de conduire dont vous pouvez faire usage pour conduire votre scooter 3 roues en toute sécurité.

Scooter 3 roues : quels avantages ?

En ce qui concerne le niveau technique, le scooter 3 roues vous assure une stabilité réconfortante et agréable. Grâce à son trike, vous avez un parfait compromis entre la mobilité du scooter et le confort du véhicule. Son système roll block permet un stationnement sans béquille.

A découvrir également : Comprendre le monde des supermotards 125

Côté freinage, l’arrêt est plus rapide avec un scooter 3 roues plutôt qu’avec un deux-roues. Cependant, vous devez porter des gants moto homologués et un casque, si vous souhaitez conduire cette merveille. Avec son poids imposant, cet engin assure une bonne adhérence à la route.

Permis de conduire scooter 3 roues : lequel choisir ?

permis de conduire

A lire également : Test et avis sur la moto la plus populaire du moment

Deux types de permis de conduire permettent de rouler un scooter 3 roues. Il s’agit du permis moto et du permis auto (le permis B).

Rouler un scooter 3 roues avec un permis moto

Le permis A1 vous permet de conduire un scooter 3 roues ayant une puissance qui n’excède pas 20 ch (15 kW). Qu’il ait trois ou deux roues, vous devez donc dans ce cas vous contenter d’un scooter de 125 cm3.

Limitant la puissance des motos à rouler à 30 kW (47,5 ch), le permis A2 impose à son détenteur d’avoir 18 ans. Il est donc convenable à tous les scooters 3 roues, notamment le Piaggio MP3 500 avec une puissante de 44,2 ch.

Le permis A impose d’avoir au minimum 20 ans. Il vous permet de conduire toutes les motos, peu importe leur puissance et leur cylindrée. Avec ce permis, vous pouvez donc conduire tous les scooters 3 roues.

Conduire un scooter 3 roues avec un permis B

Plusieurs cas de figure se présentent depuis les réformes du permis de conduire de 2010 et 2013. Ainsi, tous les permis B obtenus avant le 1er mars 1980 sont accessibles sans aucune condition, à tous les scooters 3 roues.

Toutefois, vous pouvez conduire tous les scooters 3 roues, si vous avez le permis B et au minimum 21 ans. Aussi, vous devez savoir conduire une moto légère. Cette dernière doit avoir moins de 125 cm3 ou être un scooter 3 roues datant entre 2006 et 2010.

Par ailleurs, retenez qu’en cas de contrôle, vous devez présenter un document de l’assureur qui atteste que vous savez rouler un deux-roues motorisé ainsi que votre permis B.

En outre, si vous avez plus de 21 ans et votre permis auto date de plus de 2 ans, vous pouvez conduire tous les scooters 3 roues. Ceci, à condition de suivre en moto-école, une formation de sept heures. Vous n’avez pas besoin de passer un examen après avoir suivi cette formation.

 

Les conditions pour passer le permis de conduire scooter 3 roues

permis de conduire scooter 3 roues

Pour obtenir un permis de conduire pour un scooter 3 roues, il est nécessaire de remplir certaines conditions. Les voici.

Pour passer le permis A1

Le permis A1 qui vous autorise à conduire des scooters 3 roues dont la puissance ne dépasse pas les 20 ch (15 kW) requiert que vous ayez au moins seize ans révolus et que vous ayez suivi une formation pratique et théorique dispensée par une auto-école agréée. Cette formation doit être validée par l’obtention d’un code spécifique.

Dès lors, vous pouvez passer votre examen pratique après avoir effectué une période minimale de formation pratique sur circuit fermé, incluant huit heures minimum sur route ouverte, excepté pour ceux ayant plus de deux années d’expérience en tant qu’utilisateur du cyclo à trois roues.

L’examen comporte deux épreuves :

  • Une épreuve hors circulation visant à vérifier votre maîtrise technique des différentes manœuvres telles que le freinage d’urgence ou encore l’évitement d’un obstacle.
  • Une épreuve en circulation, durant laquelle vous serez amené à conduire sur une distance suffisante pour permettre d’évaluer votre aptitude à circuler en ville ou sur route selon les cas.

Pour passer le permis A2

Pour passer le permis A2 qui autorise à conduire des scooters 3 roues dont la puissance ne dépasse pas les 35 kW, il faut être âgé d’au moins dix-huit ans et avoir suivi une formation théorique et pratique dans un centre de formation agréé.

Après l’obtention du livret de formation initiale moto (FIM), vous pouvez passer l’examen pratique après une période minimale de trois mois sous condition que cette dernière soit validée par un formateur professionnel, avec au moins sept heures minimum sur routes.

L’examen comporte deux épreuves :

  • Une épreuve hors circulation visant à vérifier votre maîtrise technique des différentes manœuvres telles que le freinage d’urgence ou encore l’évitement d’un obstacle.
  • Une épreuve en circulation, durant laquelle vous serez amené à conduire sur une distance suffisante pour permettre d’évaluer votre aptitude à circuler en ville ou sur route selon les cas.

Pour passer le permis A

Le permis A, quant à lui, n’a aucune restriction de puissance mais demande aux candidats âgés d’au moins vingt-quatre ans et justifiant soit deux années de permis A2 soit une formation complémentaire spécifique d’au moins sept heures pour accéder à la conduite des scooters 3 roues, après avoir suivi dans un centre agréé les formations théoriques et pratiques.

Dès lors, passez l’examen pratique en suivant une période minimale de formation pratique incluant huit heures minimum sur routes ouvertes.

    Les limitations et règles de conduite pour les scooters 3 roues

    scooter 3 roues règles de conduite

    Une fois que vous avez obtenu votre permis de conduire pour un scooter 3 roues, vous devez connaître les règles et limitations à respecter lors des trajets. Voici quelques points essentiels à retenir.

    Les limitations

    • Tout d’abord, vous devez porter un casque homologué aux normes européennes en vigueur et attaché durant toute la durée du trajet.
    • Vous ne pouvez pas transporter plus d’un passager sur votre scooter 3 roues sauf si ce dernier dispose de repose-pieds et d’une selle adaptée.
    • Votre véhicule doit être équipé d’un rétroviseur gauche permettant une visibilité arrière suffisante.
    • Dans les zones urbaines où la vitesse est limitée à 50 km/h, le conducteur devra utiliser exclusivement les voies réservées aux transports en commun ainsi que l’espace prévu pour l’arrêt des bus.
    • Pour circuler sur autoroute (avec une vitesse minimum supérieure ou égale à 80 km/h), le scooter 3 roues doit disposer d’une puissance égale ou supérieure à 35 kW et peser au minimum 400 kg.
    • Dans les zones piétonnes, il est interdit de conduire un scooter 3 roues. Effectivement, ces zones sont réservées aux piétons ainsi qu’aux véhicules autorisés.
    • Pour circuler sur la voie publique, vous devez être en possession des documents nécessaires tels que votre permis de conduire pour scooter 3 roues, mais aussi l’assurance du véhicule.
    • S’il y a un feu rouge, vous devez impérativement vous arrêter avant la ligne blanche qui l’accompagne et ne pas bloquer la piste cyclable s’il y en a une.

    N’oubliez pas que lorsque vous êtes au volant ou aux commandes d’un scooter trois-roues, votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route dépend directement de votre comportement. Vous devez respecter les règles du code de la route afin d’éviter tout accident potentiel.

vous pourriez aussi aimer