Comment utiliser un éthylotest ?

Dans la catégorie des méthodes de contrôle d’alcoolémie connues à ce jour, l’éthylotest figure parmi les plus sollicitées. Il représente un procédé de contrôle chimique et/ou électronique, dont la fonction principale est de définir le niveau d’alcool dans l’air expiré par un conducteur de véhicule. L’Ethylotest est d’ailleurs attesté pour son efficacité depuis quelques années, et est entrée dans les exigences de conduite. Malheureusement, nombreuses sont les personnes qui ne maîtrise pas son usage. Comment utiliser donc un éthylotest ? Lisez ce guide pour l’apprendre.

Ethylotest chimique

L’éthylotest chimique est désigné depuis 2018, comme le véritable maître de conduite dans un véhicule. Plus précisément, elle a pour rôle d’attester si un conducteur est en état de prendre le volant ou pas. Son principe est basé sur une détection du niveau d’alcoolémie, par réponse chimique d’un réactif en tube, au contact du souffle. Ceci dit, pour réaliser un test d’alcoolémie à l’éthylotest chimique, quelques étapes sont à suivre. Pour commencer, il faut retirer le tube du ballon d’éthylotest. Juste après, il importe de faire pression sur les deux extrémités du tube, pour percer le filtre d’étanchéité.

A lire également : C’est quoi un serrage moteur ?

Ensuite, le conducteur doit souffler dans le ballon ; le souffle devra être unique et ininterrompu, d’où la nécessité de prendre une profonde inspiration. Pour finir, placez l’embout bleu du tube-test dans l’orifice bleu du ballon, avant de dégonfler entièrement ce dernier. Une fois cette étape terminée, le conducteur attendra au bout de 2 min pour consulter le résultat de son test. Si le contenu du tube (cristaux) reste jaune, alors le test est négatif. Mais, s’il passe au vert, le test est considéré comme positif et le conducteur n’a pas le droit de conduire.

Ethylotest électronique

Dans la même lancée que l’éthylotest chimique, l’éthylotest électronique sert à connaître l’état d’alcoolémie d’un chauffeur. Son procédé est juste un peu plus différent, car fonctionne par calcul de taux. Ainsi, l’éthylotest électronique mesure directement l’alcoolémie dans l’air expiré par le chauffeur. Mieux, le fonctionnement de ce dernier est aussi facile que celui de l’éthylotest chimique. Premièrement, l’éthylotest doit être mis en marche. Après quelques instants, un signal sera émis lorsque l’éthylotest aura chauffé.

A lire en complément : Comment bien choisir une moto cross ?

Deuxièmement, le conducteur pourra souffler dans l’embout de l’appareil, une fois l’appareil chauffé. Le souffle devra se faire continuellement, jusqu’à ce que le signal sonore ou visuel jadis enclenché, s’arrête. Troisième et dernièrement, le conducteur passant le test devra patienter pendant quelques seconds environs. Au bout de ce petit temps, le résultat s’affichera à l’écran de l’éthylotest électronique. Par ailleurs, lorsque le résultat est négatif, l’appareil affiche uniquement le taux. Dans le cas contraire, le résultat s’accompagne de signaux sonores, lumineux et/ou visuels à l’écran.

vous pourriez aussi aimer