Le coup moyen pour l’assurance auto d’un jeune conducteur est de 500 euros

Les jeunes conducteurs sont directement assimilés à ceux qui ont eu leurs permis il y a moins de trois ans. Mais, d’autres catégories de personnes peuvent être considérées comme jeune conducteur ! Une personne qui abandonne la conduite pendant de longues années et reprend plus tard peut être traitée comme un jeune conducteur. Ce profil est généralement jugé à risque par les compagnies d’assurance. Une situation qui augmente le prix des contrats.

La supprime d’assurance jeune conducteur

Vous êtes certainement surpris d’apprendre que le coût d’une assurance pour jeune conducteur est de 500 euros. En pratique, les assureurs présentant ce profil dépensent plus. Bien que le prix moyen soit bel et bien 500 €, une supprime vient s’ajouter, ce qui fait énormément augmenter le prix du contrat. La supprime est pratiquement un taux de majoration que l’on applique à votre cotisation. Compte tenu du risque que représentent les jeunes conducteurs, l’assurance applique une certaine marge sur le coût de l’assurance. Mais, le taux appliqué diminue progressivement en fonction de la conduite de l’assuré. Si ce dernier n’est impliqué dans aucun accident engageant sa responsabilité, la supprime est réduite de moitié chaque année.

A voir aussi : Astuces infaillibles pour économiser sur votre assurance auto

On pourrait assimiler ce système de fonctionnement à celui du système bonus/malus. La minoration ou la majoration dépend en partie de votre comportement. Les personnes qui ont suivi un apprentissage anticipé de la conduite (AAC) bénéficient d’un taux de majoration plus avantageux. Notez donc que ce paramètre varie également en fonction de la formation suivie. Pour une formation classique, la supprime est de 100 % la première année, 50 % la deuxième année et 25 % la troisième année. À partir de la quatrième année, aucune supprime ne s’applique.

En maintenant la moyenne de 500 € pour le coût de l’assurance, la supprime vous fera payer 1 000 € la première année. La deuxième et la troisième année, vous paierez respectivement 750 € et 625 €.

A lire également : Les pièges à éviter lors de la souscription d'une assurance auto

Les autres paramètres qui font varier le prix de l’assurance

De nombreux autres critères entrent en compte pour l’estimation du prix de l’assurance auto pour jeune.

Le profil du jeune conducteur

L’assureur vérifiera tout d’abord si vous avez une certaine expérience. Il est évident que ceux qui conduisent depuis environ 12 mois sans accident présentent un meilleur profil que ceux qui se mettent nouvellement au volant. Ensuite, il analysera l’habitude de conduite de l’assuré. On s’intéressera à l’usage du véhicule, le trajet fait, l’usage privé ou professionnel, les distances à parcourir, le mode de stationnement, etc.

Les antécédents

Ici, la compagnie prendra compte des antécédents au volant et des antécédents de permis. L’antécédent au volant concerne tous les accidents dans lesquels le conducteur est impliqué. Même les pannes auto seront considérées. Si vous avez déjà souscrit à un contrat, l’assureur vous demandera le relevé d’information. Les antécédents de permis concernent les annulations et les suspensions auxquelles votre permis a été sujet. En cas de problème, l’assureur sera plus retissant. Il augmentera en conséquence le prix de l’assurance. La moyenne des 500 € pourrait être franchie.

Les caractéristiques du véhicule

C’est un facteur très important. Dans un sinistre, l’assurance sera amenée à débourser plus pour un véhicule haut que pour un simple véhicule citadin. La compagnie demandera principalement les informations suivantes : la marque, le modèle, le type de carburant, la motorisation (électrique ou thermique), le modèle, la puissance et la marque. Si un jeune conducteur possède un véhicule puissant, il y a de forts risques que ce dernier paie beaucoup plus cher pour son assurance. Un moteur puissant entre les mains d’un conducteur inexpérimenté n’est pas vraiment rassurant.

L’astuce pour payer moins cher le coût de l’assurance auto jeune conducteur

Suivre un apprentissage anticipé de la conduite (AAC) est l’un des principaux moyens de bénéficier d’un prix réduit. L’autre meilleure solution serait d’opter pour une petite cylindrée. En fonction de la puissance du véhicule, le prix peut être majoré ou minoré. Vous pourriez également souscrire à une assurance au kilomètre si vous ne comptez pas conduire sur de longues distances.

Avant de souscrire à un contrat d’assurance, prenez le temps de comparer les différentes propositions que vous trouverez. Profiter de la concurrence pour trouver l’offre qui vous convient. Regrouper vos contrats d’assurance au sein d’une seule compagnie peut vous faire bénéficier de certains avantages. Pour finir, sachez que les prélèvements annuels reviennent moins chers que les prélèvements mensuels.

Les conséquences d’un accident sur le coût de l’assurance auto d’un jeune conducteur

Malheureusement, pour un jeune conducteur, un accident peut entraîner une augmentation considérable du coût de son assurance auto. Effectivement, les compagnies d’assurance ont tendance à augmenter leurs tarifs si vous êtes responsable d’un accident de la route. Si votre responsabilité est engagée dans un sinistre, alors vous risquez de voir le prix de votre contrat grimper en flèche.

Toutes les assurances ne sont pas égales face aux conséquences financières des accidents. Certaines proposent une option qui permet de racheter ses primes après plusieurs années sans accidents, c’est-à-dire que l’assureur vous rembourse une partie ou la totalité des sommes avancées pour régler vos primes d’assurances afin que celles-ci soient remises à zéro comme avant l’accident.

Il y a aussi certains assureurs qui proposent ‘l’accident forgiveness‘ ou ‘le pardon après un accident’ en français. Cette option permet à un client ayant eu seulement 1 infraction par événement couvert sur sa police au cours des 6 premières années précédentes (sans compter certains cas particuliers), ainsi qu’un dossier complet avec aucun incident non-réglé et payable sous forme complète tous les mois pendant toute cette période, de bénéficier d’une clémence exceptionnelle bienvenue dans ce type de situation imprévue et difficile.

Être impliqué dans un accident peut avoir des répercussions importantes sur le montant que vous payez chaque année pour votre assurance auto jeune conducteur. Il faut être vigilant et respectueux du code de la route pour éviter de se retrouver dans cette situation délicate, car les conséquences peuvent être financièrement lourdes.

Les avantages de souscrire une assurance tous risques pour un jeune conducteur

Il faut souscrire une assurance tous risques. Bien que cela puisse être plus cher qu’une assurance au tiers, les avantages sont nombreux.

Cette formule couvre tous les dommages causés à votre voiture, y compris ceux pour lesquels vous êtes responsable. Cela signifie que si vous êtes impliqué dans un accident et que vous êtes en tort, l’assureur prendra en charge la réparation de votre véhicule. De même, si votre voiture est volée ou vandalisée, vous serez indemnisé.

L’assurance auto tous risques offre aussi des garanties supplémentaires qui peuvent être utiles pour un jeune conducteur. Par exemple, certaines garantissent le prêt d’un véhicule de remplacement pendant la durée des réparations de votre propre voiture.

Il faut noter qu’en cas d’accident avec un tiers non identifié ou non assuré (aussi connu sous le nom d’accidents hit-and-run), l’assurance auto tous risques peut aussi prendre en charge les frais liés aux dommages subis par votre propre véhicule.

Cependant, souscrire une telle assurance peut coûter cher pour un jeune conducteur. C’est pourquoi il faut bien étudier toutes les options disponibles avant de faire son choix final.

N’oubliez pas que conduire prudemment et respecter le code de la route reste le meilleur moyen pour éviter tout accident et ainsi limiter les coûts liés à votre assurance auto.

La possibilité de faire baisser le coût de l’assurance en optant pour une voiture moins puissante

Au-delà de la souscription d’une assurance auto tous risques, il existe une autre solution pour faire baisser le coût de son assurance : opter pour une voiture moins puissante.

Les jeunes conducteurs ont tendance à choisir des voitures sportives ou puissantes, mais cela peut impacter considérablement leur prime d’assurance. Effectivement, plus la voiture est rapide et/ou puissante, plus elle sera coûteuse à assurer.

Pour les jeunes conducteurs qui cherchent à réduire leur prime d’assurance auto, il peut être judicieux de se tourner vers des modèles de voitures moins chers et moins puissants. Les citadines ou les petites berlines sont souvent un bon choix en termes de prix et d’économie.

Ce type de véhicule est généralement jugé moins risqué par les compagnies d’assurances car ils sont associés à une conduite plus prudente. Ils peuvent aussi offrir des avantages comme une consommation moindre en carburant ou encore un entretien facile et peu onéreux.

Nous vous conseillons donc vivement de prendre en compte ce critère dans votre choix automobile si vous souhaitez économiser sur votre assurance auto. Comparez bien les primes proposées pour différentes marques et modèles afin de trouver l’offre la plus avantageuse en fonction du budget que vous avez alloué pour cette dépense importante qu’est l’assurance automobile.

Bref, même si le rêve ultime serait celui d’avoir une voiture de course, il est souvent judicieux pour un jeune conducteur de se pencher vers des solutions plus raisonnables et moins onéreuses afin d’optimiser son budget auto.

Les différences de prix entre les assurances des jeunes conducteurs en fonction de leur lieu de résidence

En plus de l’âge du conducteur, d’autres facteurs peuvent influencer le coût de l’assurance auto pour un jeune conducteur. L’un des critères les plus importants est la ville ou la région où il réside.

En fonction du lieu de résidence, les primes d’assurance peuvent varier considérablement. Effectivement, certaines villes sont connues pour leur taux élevé d’accidents et/ou de vols de voitures, ce qui se traduit par une augmentation significative des tarifs proposés aux jeunes conducteurs.

Par exemple, si vous habitez dans une ville à forte densité urbaine comme Paris ou Marseille, votre prime sera probablement plus élevée qu’un habitant vivant en zone rurale. Les risques liés à la circulation automobile y sont effectivement souvent accrus : trafic dense, embouteillages fréquents…

Ceci étant dit, il faut tarifer toute leur clientèle au niveau national sans lien avec le lieu de résidence.

N’hésitez donc pas à faire jouer la concurrence en comparant plusieurs offres provenant d’autant de compagnies différentes afin d’avoir une idée précise des différences entre chaque assurance voiture concernée par votre demande. Le mieux reste encore de consulter un courtier spécialisé dans l’automobile qui saura détailler toutes ces subtilités pour obtenir un devis personnalisé répondant à vos attentes.

vous pourriez aussi aimer