Le coup moyen pour l’assurance auto d’un jeune conducteur est de 500 euros

Les jeunes conducteurs sont directement assimilés à ceux qui ont eu leurs permis il y a moins de trois ans. Mais, d’autres catégories de personnes peuvent être considérées comme jeune conducteur ! Une personne qui abandonne la conduite pendant de longues années et reprend plus tard peut être traitée comme un jeune conducteur. Ce profil est généralement jugé à risque par les compagnies d’assurance. Une situation qui augmente le prix des contrats.

La supprime d’assurance jeune conducteur

Vous êtes certainement surpris d’apprendre que le coût d’une assurance pour jeune conducteur est de 500 euros. En pratique, les assureurs présentant ce profil dépensent plus. Bien que le prix moyen soit bel et bien 500 €, une supprime vient s’ajouter, ce qui fait énormément augmenter le prix du contrat. La supprime est pratiquement un taux de majoration que l’on applique à votre cotisation. Compte tenu du risque que représentent les jeunes conducteurs, l’assurance applique une certaine marge sur le coût de l’assurance. Mais, le taux appliqué diminue progressivement en fonction de la conduite de l’assuré. Si ce dernier n’est impliqué dans aucun accident engageant sa responsabilité, la supprime est réduite de moitié chaque année.

A lire également : Comment résilier une assurance auto Matmut ?

On pourrait assimiler ce système de fonctionnement à celui du système bonus/malus. La minoration ou la majoration dépend en partie de votre comportement. Les personnes qui ont suivi un apprentissage anticipé de la conduite (AAC) bénéficient d’un taux de majoration plus avantageux. Notez donc que ce paramètre varie également en fonction de la formation suivie. Pour une formation classique, la supprime est de 100 % la première année, 50 % la deuxième année et 25 % la troisième année. À partir de la quatrième année, aucune supprime ne s’applique.

En maintenant la moyenne de 500 € pour le coût de l’assurance, la supprime vous fera payer 1 000 € la première année. La deuxième et la troisième année, vous paierez respectivement 750 € et 625 €.

A voir aussi : Quelles sont les astuces pour payer moins cher son assurance voiture ?

Les autres paramètres qui font varier le prix de l’assurance

De nombreux autres critères entrent en compte pour l’estimation du prix de l’assurance auto pour jeune.

Le profil du jeune conducteur

L’assureur vérifiera tout d’abord si vous avez une certaine expérience. Il est évident que ceux qui conduisent depuis environ 12 mois sans accident présentent un meilleur profil que ceux qui se mettent nouvellement au volant. Ensuite, il analysera l’habitude de conduite de l’assuré. On s’intéressera à l’usage du véhicule, le trajet fait, l’usage privé ou professionnel, les distances à parcourir, le mode de stationnement, etc.

Les antécédents

Ici, la compagnie prendra compte des antécédents au volant et des antécédents de permis. L’antécédent au volant concerne tous les accidents dans lesquels le conducteur est impliqué. Même les pannes auto seront considérées. Si vous avez déjà souscrit à un contrat, l’assureur vous demandera le relevé d’information. Les antécédents de permis concernent les annulations et les suspensions auxquelles votre permis a été sujet. En cas de problème, l’assureur sera plus retissant. Il augmentera en conséquence le prix de l’assurance. La moyenne des 500 € pourrait être franchie.

Les caractéristiques du véhicule

C’est un facteur très important. Dans un sinistre, l’assurance sera amenée à débourser plus pour un véhicule haut que pour un simple véhicule citadin. La compagnie demandera principalement les informations suivantes : la marque, le modèle, le type de carburant, la motorisation (électrique ou thermique), le modèle, la puissance et la marque. Si un jeune conducteur possède un véhicule puissant, il y a de forts risques que ce dernier paie beaucoup plus cher pour son assurance. Un moteur puissant entre les mains d’un conducteur inexpérimenté n’est pas vraiment rassurant.

L’astuce pour payer moins cher le coût de l’assurance auto jeune conducteur

Suivre un apprentissage anticipé de la conduite (AAC) est l’un des principaux moyens de bénéficier d’un prix réduit. L’autre meilleure solution serait d’opter pour une petite cylindrée. En fonction de la puissance du véhicule, le prix peut être majoré ou minoré. Vous pourriez également souscrire à une assurance au kilomètre si vous ne comptez pas conduire sur de longues distances.

Avant de souscrire à un contrat d’assurance, prenez le temps de comparer les différentes propositions que vous trouverez. Profiter de la concurrence pour trouver l’offre qui vous convient. Regrouper vos contrats d’assurance au sein d’une seule compagnie peut vous faire bénéficier de certains avantages. Pour finir, sachez que les prélèvements annuels reviennent moins chers que les prélèvements mensuels.

vous pourriez aussi aimer