Passer le permis de conduire à 17 ans, c’est possible !

L’examen du permis de conduire est un moment très important de la vie. Pour y participer, vous devez remplir certaines conditions et avoir un âge réglementaire qui varie en fonction de la formation que vous choisissez. Du coup, vous pouvez passer votre permis de conduire à l’âge de 17 ans grâce à l’apprentissage anticipé de la conduite.

Les avantages de passer le permis à 17 ans

Actuellement, les jeunes de 17 ans ont la possibilité de passer le permis de conduire en France. Les objectifs de cette mesure sont divers et offrent plusieurs avantages aux conducteurs âgés de 17 ans. Cette réforme devient réelle si vous optez pour le type de formation d’apprentissage grâce à la conduite accompagnée après 14 ans.

Lire également : Parfumer sa voiture : nos meilleures astuces

Par conséquent, vous pouvez passer votre épreuve pratique si vous avez l’âge de 17 ans, ce qui vous permet d’obtenir automatiquement une place à l’examen. Or, si vous devez attendre l’âge de 17 ans avant de commencer, la procédure ne sera plus la même. Avec cette possibilité d’effectuer vos épreuves pratiques plus tôt, vous pouvez ainsi réduire le nombre d’heures de conduite qu’il faut passer dans un véhicule double commande.

Cela vous permet de faire des économies sur le coût total de votre permis de conduire. En plus, vous bénéficierez d’une réduction du nombre d’années sur la durée de votre période probatoire. Cette durée passe à deux ans au lieu de trois ans qui est toujours en vigueur pour les candidats qui n’ont pas suivi une formation d’apprentissage anticipé de la conduite.

Lire également : La décote, une réalité à laquelle il faut s'adapter

Les conditions à remplir pour passer le permis à 17 ans

Avant d’effectuer votre inscription dans une auto-école physique ou en ligne, vous devez vérifier si vous remplissez toutes les conditions pour détenir ce document. La première condition est relative à votre âge. En effet, pour le passage du permis de conduire, vous devez être âgé d’au moins 17 ans.

Par conséquent, vous devez présenter votre attestation de sécurité routière (ASR) ou votre attestation scolaire de sécurité routière 2nd niveau (ASSR2). Ces deux documents, souvent demandés à ceux qui passent le permis de conduire avant 21 ans, ne seront plus obligatoires si vous détenez déjà un autre permis de conduire.

En outre, si vous optez pour la formation d’apprentissage anticipé de la conduite, vous devez être âgé de 15 ans avant de passer votre permis de conduire. De plus, votre nationalité aura un impact si vous souhaitez passer le permis de conduite. En effet, les règles concernant la nationalité varient si vous êtes un Français, un citoyen de l’espace économique européen ou un étranger.

Les conseils pour réussir l’examen du permis à 17 ans

Vous êtes en fin de formation et vous avez déjà effectué l’intégralité de vos heures de conduite. De même, si vous avez atteint l’âge de la majorité civile 18 ans, vous devez attendre l’appel de votre auto-école pour obtenir la date de votre examen de permis de conduite.

En outre, si vous avez suivi une formation d’apprentissage anticipé de la conduite à partir de 15 ans, vous pouvez passer votre examen à 17 ans. Dans les deux cas, il faut bien se préparer pour réussir l’examen du permis de conduire. Pour cela, vous devez :

  • éviter le stress ;
  • s’entraîner régulièrement pour ne pas oublier les notions (les heures de leçon de conduite) ;
  • effectuer vous-même les trajets au volant avec votre accompagnateur pour mieux appréhender les différentes situations relatives aux routes ;
  • ne négligez pas vos questions d’examen ;
  • revoir le code de la route ;
  • connaître le déroulement de l’examen.

Pour décrocher votre permis de conduire à la première tentative, vous devez prendre en considération ses différents conseils. Ils sont très bénéfiques pour les jeunes candidats.

Les différences entre le permis à 17 ans et le permis à 18 ans

Si vous avez obtenu votre permis de conduire à l’âge de 17 ans, il y a certainement des différences que vous devez connaître par rapport aux personnes ayant obtenu leur permis à la majorité civile. Voici les principales différences entre ces deux types de permis.

Le permis probatoire est plus long pour ceux qui ont passé leur examen avant l’âge légal du passage du permis. Effectivement, un jeune conducteur bénéficiant d’un tel avantage doit respecter une durée probatoire étendue, pendant trois années au lieu de deux pour les autres candidats.

De même, il existe aussi une restriction sur la puissance des voitures qu’un jeune conducteur peut piloter. Les motos et scooters dont la puissance ne dépasse pas 125 cm³ sont généralement autorisés, alors que les véhicules dotés d’une grande cylindrée sont souvent prohibés en raison des risques encourus.

Les limitations concernent aussi le transport en commun ainsi que les poids-lourds dans certains cas précis (transport scolaire ou sanitaire). Ce qui veut dire qu’il n’est pas autorisé à transporter plus d’une personne sans être accompagné par un tuteur au volant s’ils ont moins de cinq ans depuis l’obtention définitive du permis ou jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs 18 ans si cet âge intervient après ladite période probatoire évoquée ci-dessus.

Bien qu’il soit possible de passer son examen et d’obtenir son précieux sésame dès ses 17 ans révolus, il est impératif de respecter les différentes restrictions qui s’imposent. Les jeunes conducteurs doivent donc faire preuve d’une plus grande attention au volant pour éviter tout risque d’accident et ainsi ne pas perdre leur permis avant même la fin du délai probatoire requis par la loi.

Les témoignages de jeunes conducteurs ayant passé leur permis à 17 ans

Il est toujours intéressant de connaître l’expérience des autres pour se faire une idée sur la question. Nous avons donc interrogé plusieurs jeunes conducteurs ayant obtenu leur permis dès l’âge de 17 ans pour en savoir plus sur leur expérience.

Pour Anaïs, 19 ans, passer son permis à 17 ans a été un vrai avantage. Elle explique que cela lui a permis d’être autonome tout de suite et de ne pas être dépendante de ses parents ou amis pour se déplacer : ‘J’ai eu mon bac à 17 ans et je voulais partir étudier dans une autre ville. Mon permis m’a donné cette liberté immédiate’.

De même, Maxime, âgé aussi de 19 ans, souligne qu’il a pu acquérir rapidement une certaine habitude au volant : ‘En conduite accompagnée, j’ai réussi à me familiariser avec les différentes règles du code et j’étais déjà très à l’aise derrière le volant quand il s’est agi de passer l’examen’. Pour lui aussi, c’était un avantage indéniable.

Tous deux insistent bien sûr sur le fait qu’être jeune conducteur n’est pas facile tous les jours car ils doivent respecter scrupuleusement les limitations imposées par la loi sous peine d’amende ou de retrait définitif du permis dans les pires cas.

Si passer son examen avant ses dix-huit ans peut paraître comme un réel atout aux yeux des candidats potentiels qui veulent gagner en autonomie rapidement grâce au précieux document rose, il faut garder en tête que cela implique des responsabilités supplémentaires à respecter. Cela demandera donc une prise de conscience plus grande et un sens accru de la sécurité routière pour les jeunes conducteurs qui ont obtenu leur permis alors qu’ils étaient encore mineurs.

vous pourriez aussi aimer