Pression des pneus : pourquoi il faut contrôler régulièrement

Pour votre propre sécurité et celle des autres usagers de la route, il est important de rouler avec des roues bien gonflées et en parfait état. Pour cela, vous devez régulièrement vérifier leur pression afin de limiter les risques de surconsommation de carburant. Plus de détails ci-dessous.

Quels risques pour pneus mal gonflés ?

Les risques liés à une circulation avec des roues mal gonflées sont nombreux. En effet, en plus des accidents que vous pourrez créer, votre véhicule est exposé à une augmentation de la distance de freinage. Il en est de même pour l’augmentation de la consommation de carburant ; les risques d’usure prématurée, d’éclatement, de crevaison et d’une perte d’adhérence.

A lire en complément : Quelle voiture full hybride choisir ?

Les pressions de roues en dessous de la moyenne peuvent également être à la base d’un flatspotting, ou aplatissement du pneu. Ce qui pourrait rendre les stationnements plus pénibles et donc hisser les risques de déformation. De même, vous constaterez des changements de températures extérieures, plus précisément le froid, qui durcit le caoutchouc et la gomme.

Comment vérifier la pression des pneus ?

A découvrir également : Voitures électriques : bénéfices, limites et avancées technologiques récentes

Les pneus jouent un rôle primordial dans la conduite et la tenue de route. Ils facilitent le freinage et permettent de diminuer la consommation de carburant et donc les émissions de CO2. De ce fait, il est essentiel de contrôler leur pression régulièrement, soit au moins une fois par mois. Ainsi pour connaitre la pression adéquate de vos pneus, faites recours à votre manuel du conducteur. Une fois le niveau défini, vous pourrez les réajuster au besoin à l’aide d’un compresseur et un manomètre.

Pour obtenir une mesure précise lors du contrôle, procédez à la vérification sur des roues froides. Dans le cas où la vérification se fait juste après une longue conduite (plus de 3km), augmentez la pression de 0,3 bar par pneu en fonction des prescriptions du constructeur. De même, augmentez le bar de 0,2 en hiver. Si malgré ces précisions, vous avez du mal à vérifier la pression de vos pneus, vous pouvez vous rendre chez votre garagiste ou dans une station-service. En effet, certaines stations disposent du matériel et des agents compétents sur place pour vous aider.

Comment effectuer un gonflage ?

Il est souvent recommandé de vérifier l’état des roues à chaque gonflage afin de circuler en toute sécurité. Pour cela, procédez au contrôle du témoin d’usure présent à l’intérieur des rainures. Si après inspection, la surface de la roue est au niveau du repère ou invisible, cela voudra dire que vos accessoires sont usés. Profitez également pour analyser les coupures profondes des flancs, les bosses visibles ou encore une déformation de la bande de roulement. Tous ces éléments représentent des alertes d’un pneu en état critique. Rappelons qu’il ne faut jamais dégonfler un pneu chaud.

Le gonflage des roues devient un jeu d’enfant lorsque vous suivez les recommandations du constructeur automobile à la lettre. Dévissez pour commencer le capuchon qui protège la valve puis fixez l’embout du tuyau sur la valve. Veillez à bien placer l’embout afin d’éviter une fuite d’air. À l’aide de votre manomètre, réajustez le niveau de la pression en vous servant des boutons + ou – (1,8 à 3,5 bars). Dès lors que vous avez atteint le niveau requis, retirez l’embout et revissez correctement le capuchon sur la valve. Recommencez l’opération sur chaque pneu et n’oubliez surtout pas de gonfler vos roues de secours. De même, conservez une bombe anti-crevaison dans votre véhicule.

vous pourriez aussi aimer